Pour éviter que les électeurs de sa commune s’égarent sur une mer politique  déchaînée, le maire de Baillargues (Hérault) offre une boussole avec la carte de vœux à ses administrés. Jean Luc Meissonnier est réputé pour ses vœux hors-du-commun depuis déjà 13 ans.  « L’idée de cette année,  c’est que les électeurs aillent voter  qu’ils ne perdent pas le nord, qu’ils ne s’égarent  pas dans les tempêtes extrêmes » explique Jean Luc Meissonnier qui s’auto-définit comme un maire sans étiquette, de droite à la fibre sociale. L’élu qui boucle son troisième mandat  à la tête de cette  ville de 8000 habitants, vise les mouvements de Jean Luc Mélenchon et de  Marine Lepen présentés comme autant de navigations périlleuses en période politiquement chaotique. Le maire de ce village cossu de la banlieue chc de Montpellier a construit sa médiatique réputation sur des cartes  de vœux iconoclastes.

Préservatifs, gingembre et strings pour les voeux

Jean Luc Meissonnier le maire de Baillargues  aprés plus de dix ans de voeux iconoclastes à base de préservatifs, de gingembre et de strings républicains.
Jean Luc Meissonnier le maire de Baillargues aprés plus de dix ans de voeux iconoclastes à base de préservatifs, de gingembre et de strings républicains. (c) topsud news

Il avait débuté la séquence en offrant des préservatifs à ses concitoyens en pleine  crise des subprimes sur le thème « actions en bourse et bourses en action ». Il avait prolongé en offrant un petit morceau de gingembre pour  que les électeurs soient  vigoureux dans leurs choix. Et surtout, il avait lancé le string républicain frappé de la cocarde tricolore au moment de la réduction des dotations  budgétaires de l’Etat, mettant à nu les élus invités en string au salon des maires de Paris. En 2019, il avait recruté Fernand Raynaud dans une carte sonore qui accompagnait un kit complet pour sniffer un mélange de bicarbonate de soude et de citron. « C’est devenu une tradition. Les habitants de Baillargues sont en attente du thème de la carte de vœux. C’est un bon moment de la vie de la commune Et c’est  bien moins  coûteux qu’une cérémonie de vœux » ajoute le maire qui ne se connait toujours pas d’adversaire pour le grand rendez-vous  de mars prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici