Même si la météo n’est toujours pas déconfinée, l’Occitanie retrouve sa joie de vivre avec la réouverture de ses plages qui étaient inaccessibles depuis le 17 mars à midi pour cause de lutte sanitaire contre la Covid-19. Des plages oui mais en mode dynamique et en liberté conditionnelle.

Au sixième jour du grand déconfinement  français, les riverains de Méditerranée retrouvent la liberté d’aller et venir dans la mer et sur plus de trois cents plages entre Menton et Cerbères. Toutes les communes des sept départements du littoral ont obtenu des autorisations pour des plages dynamiques où l’on proscrit l’immobilité et les rassemblements de plus de cinq personnes. Dans ces espaces balisées la position horizontale prolongée, avec ou sans serviette, est totalement interdite et verbalisable à hauteur de 135 € et de 1500 € en cas de récidive. Les pique-niques et les regroupements festifs sont bannis et ciblés par les forces de l’ordre.

Plage sportive 

Plage sportive et dynamique, notamment pour les joggeurs. (c) topsud news

La pratique sportive est encouragée sur le sable (pêche, marche sportive, flânerie, jogging) et dans l’eau (natation, longe-côte, Sea-fitness, stand up paddle, kite surf, surf, baignade). Avant de s’engager sur un espace de plage, il est prudent de se renseigner, de chercher les panneaux mis en place par les mairies avec notamment des sens de circulation comme dans les commerces. «C’est le retour d’une certaine forme de liberté. Et la baignade c’est pour moi un besoin, quasiment une nécessité et c’est excellent pour la santé» expliquait la veille de l’ouverture Sophie de Palavas-les-flots, après une demi-heure de plongeons dans les rouleaux.

Méditerranée à 18°

«Je ne suis allée à la mer que depuis le confinement mais en mode furtif. Il fallait faire très attention» poursuit cette adepte de la baignade toute l’année alors que la Méditerranée est annoncée à 18°. «Il nous fallait ouvrir les plages pour que les personnes puissent profiter à la fois de la mer et de ces vastes espaces sur le sable car depuis le déconfinement les visiteurs sont beaucoup plus nombreux dans les rues. Et le danger de contamination c’était  cette promiscuité qui ne doit pas, qui ne va pas exister sur la plage» explique Christian Jeanjean le maire de Palavas-Les-Flots dont toutes les plages sont opérationnelles à compter du samedi 16 mai à 7h00 et jusqu’à 20h00, créneau horaire valable pour toutes les stations de l’Hérault.

A Carnon toutes les plages sont ouvertes sauf le Petit travers et Le grand travers qui restent fermées ainsi que les parkings.

Le bronzodrome de La Grande Motte

voici la carte des plages ouvertes au 16 mai dans l’ Hérault. En rouge on note les plages interdites, notamment avec de forts enjeux environnementaux et faunistiques comme l’ensemble des Aresquiers, Les Orpellières à Sérignan ou bien la plage volcanique de la Conque au Cap d’Agde. L’ensemble Petit Travers de Carnon, Grand Travers et ville de La Grande Motte est attendue en deuxième vague au 21 mai. (Carte établie par la préfecture de l’ Hérault)/

A La Grande Motte, pas de réouverture le jour de la libération des plages. «Nous n’avions pas le temps de préparer et de mettre en place les différentes plages thématiques que nous allons tester  le week-end de l’Ascension et notamment une plage sur serviettes. Les usagers auront la possibilité de réserver un espace bien défini et balisé par des piquets et des cordages pour deux, quatre ou six personnes et pour une durée déterminée  de quelques heures. Ce service est totalement gratuit et la réservation est possible via une application de l’office du tourisme. Nous avons obtenu le feu vert de la préfecture pour cette expérimentation» explique Stéphan Rossignol le maire de la ville qui propose également une plage famille et une plage pour les sportifs dans des espaces là encore bien définis et balisés. Les voisins gadois du Grau-du-Roi sont dans la même attentiste de plage fermée jusqu’au jeudi de l’Ascension et dans le département du Gard, de nombreux sites de rivière sont interdits d’accès et  de baignade (Sautadet, cascades de la Vis).

A Villeneuve-les-Maguelone, les plages du Prévost et du Pilou sont ouvertes mais l’accès aux Aresquiers est impossible. Cette plage sauvage est réservée aux oiseaux. Même scénario de plage fermée côté Frontignan. 

Sète, Le Cap d’Agde au rendez-vous des plages 

A Sète toutes les plages sont ouvertes sauf celles du Lazaret et de la Corniche.

A Agde, toutes les plages sont accessibles y compris la grande plage naturiste qui jouxte celle de Marseillan. Sauf la plage de la Conque, espace protégé comme celle des Orpellières entre Sérignan et Valras-Plage. Plages quasiment à volonté encore à Vias, Vendres, Portiragnes et à Mèze sur l’étang de Thau. Dans le Gard les plages du Grau du Roi sont ouvertes mais de nombreux sites de baignade en rivière (cascades de la Vis, Sautadet) sont interdits.

Aude et Pyrénées-Orientales : Leucate, Barcarès, Canet, Argelès…

Leucate propose 17   kilomètres de plage pour cultiver la distanciation sociale en mode littoral.
Leucate propose 17 kilomètres de plage pour cultiver la distanciation sociale en mode littoral.

Dans l’Aude, toutes les stations ouvrent des plages, notamment les plages mythiques de Gruissan (Les Chalets, Mateille…) de Fleury ou de Leucate où l’on peut également «rider» sur l’étang en complément des grands espaces de La Franqui à Port Leucate soit 17 kilomètres pour cultiver la distanciation sociale.

Dans les Pyrénées-Orientales, chaque station offre au moins une plage depuis le Barcarès jusqu’à Port-Vendres. Les grandes étendues de Saint Cyprien, de Canet en Roussillon, d’Argelès et de Banyuls-sur-Mer sont accessibles mais dans une météo rafraichie.