plage de Palavas-les-flots àl 'heure du déconfinement ou le plaisir de retrouver les grands espaces (c) topsudnews
plage de Palavas-les-flots àl 'heure du déconfinement ou le plaisir de retrouver les grands espaces (c) topsudnews

Le Grau-du-Roi, La Grande-Motte, Carnon, Palavas, Villeneuve, Sète, Marseillan, Vias, Portiragnes, Sérignan, Valras, Vendres… Toutes les stations du littoral de ces deux départements bénéficient d’une dérogation préfectorale d’ouverture de la plupart des plages. L’Ascension est une sorte de crash-test des activités balnéaires  avant le lancement, en juin, de la pleine saison touristique.

Le premier week-end de déconfinement des plages du Languedoc semble avoir donné satisfaction aux autorités. Le concept de plage dynamique a été globalement respecté, notamment dans la notion de distanciation sociale. Agents municipaux et gendarmes ont passé ces premières journées à faire de la pédagogie auprès des personnes allongées sur les serviettes pour les mettre en mouvement. «Pendant ce week-end on a relevé une vingtaine de verbalisations pour des personnes qui avaient poussé le bouchon un peu loin et qui ne voulaient pas entendre les règles d’usage sur la plage. Aujourd’hui, c’est l’affaire de tous que les plages restent ouvertes au moins de juin. Les refermer serait un échec pour tout le monde» a expliqué Jacques Witkowski, préfet de l’ Hérault au moment de découvrir les plages thématiques de la station de La Grande Motte et notamment son espace de plage statique. Dimanche dernier, les premiers touristes de proximité étaient apparus sur le sable.

“A la plage, on revit vraiment”

Respect des  gestes barrière pour cette famille du Gard sur la plage de Palavas-les-flots (C) topsudnews
Respect des gestes barrière pour cette famille du Gard sur la plage de Palavas-les-flots (C) topsudnews

«Etre sur la plage après cette longue période de confinement, on revit vraiment. Cela fait un bien fou» expliquaient notamment Murielle et Fabrice arrivés d’Alès pour leur première plage de l’année à Palavas-Les-Flots (Hérault) mais en respectant scrupuleusement les gestes barrière. Pour ce premier long week-end touristique dans la limite des 100 kilomètres, le Languedoc gagne une vingtaine de kilomètres de linéaire côtier avec la réouverture des immensités du Grau-du-Roi et la plage de l’ Espiguette jusqu’à hauteur du phare. Surtout La Grande Motte ouvre ses 7 kilomètres de rivage moins la plage de centre-ville front de mer actuellement en travaux.

Réouverture des  grandes plages de la baie  d’Aigues-Mortes 

Le Grau-du-Roi, de nombreuses plages enfin accessibles. Illustration Office du tourisme du Grau du Roi.

«Nous avons cherché à thématiser les espaces. La plage nature c’est au Grand Travers, forcément. La plage pour les familles c’est autour de la Motte du Couchant notamment et la plage sportive face au club de voile pour le kite surf etc. En fait, il s’agit pour nous d’une répétition générale avant la pleine saison estivale. Nous sommes comme un laboratoire des nouvelles pratiques de la plage» explique Stéphan Rossignol le maire de La Grande Motte.

La station voisine de Carnon complète son offre balnéaire avec l’ouverture des plages à partir du Petit Travers jusqu’au Grand Travers avec accès désormais possible au vaste parking gratuit du Lido. Entrée par la bretelle Grand Travers et sortie par le Petit Travers et sens unique de circulation. Les plages des Aresquiers et le site des Orpellières à Sérignan restent inaccessibles pour protection de la nature sauvage. Ainsi que la plage de la Conque en plein centre-station du Cap d’Agde.

L’été en mai : déconfinement météo

Département de l’ Hérault, voici la carte des ouvertures de plage. Source préfecture de l’ Hérault.

Cerise sur le  bateau, une météo ultra-estivale est attendue pour ces quatre jours  d’effacement des rides du confinement sanitaire lié à la pandémie du Covid-19. Soit une répétition générale  pour tous les acteurs de la filière touristique et pour les  visiteurs aussi alors que les bars et les restaurants sont encore  fermés. La prochaine étape trés attendue est  fixée au 2  juin. Avec, si tout va bien, le retour à la plage statique. On pourrait alors à  nouveau  bronzer, mais à distance, sur la serviette mais sans jamais oublier la plage dynamique vectrice de bien-être. Dans l’eau de la Méditerranée, comme sur le sable.