Design soignée pour la Leaf 2 dévoilée le 6 septembre 2017 à Tokyo.
Design soigné pour la Leaf 2 dévoilée le 6 septembre 2017 à Tokyo.

Les  voitures électriques accélèrent  en Europe, notamment en Allemagne, en Norvège et en France.  Alors que le marché  mondial  est en recul à cause des  coups de  frein enregistrés sur les routes des USA et de  Chine.  La percée des véhicules électriques en Europe se poursuit sur les neuf premiers mois de l’année. Selon le tableau de bord publié  par IFP Energies Nouvelles, le vieux  continent a particulièrement performé lors du troisième trimestre 2019 à + 27 %. Les BEV (véhicules électriques) tirent cette croissance avec une augmentation des ventes de  + 87 % alors que les hybrides (PHEV) sont en recul pendant cette même période. Depuis le début de l’année 364 000  VE ont été livrées, une performance largement soutenue par les aides et des subventions, même si dans de nombreux pays, elles ont été révisées à la baisse. Et encouragée par les mesures de plus en plus contraignantes qui visent les « thermiques ».

PEUGEOT e-208
PEUGEOT e-208 Photo TopSud News. Nelson Goutorbe.

Le marché européen est toujours  dominé par le couple  franco-nippon Renault-Nissan (Zoé, Leaf) qui représente  24 %  des parts devant BMW (18 %), VW (15%) qui électrisent leur gamme et Tesla  (13 %) en forte progression grâce notamment au succès de Model 3  déjà écoulé à 65 000   exemplaires, en attendant l’arrivée sur le marché du crossover ( Y).

Le marché américain sous tension Tesla

Cette tonicité du marché européen contraste avec les deux grands marchés des  voitures électriques (USA et Chine) qui marquent le pas   au troisième trimestre. Aux Etats-Unis, cette période (recul de 25 %  79 300 unités  vendues) plombe les résultats de l’année 2019  qui était jusque-là excellents pour les ventes de BEV en progression de 19 %. La refonte de certaines aides fédérales et une certaine saturation du marché actuel pourraient expliquer ce coup de frein estival alors que Tesla est un principal acteur du marché nord-américain (75 %  des ventes aux USA).

Recul des hybrides sur le marché chinois 

On observe un phénomène analogue sur le déterminant marché chinois avec une chute des bons de commande à partir de juillet notamment des Hybrides ( – 37 %) alors que sur  les six premiers mois on avait enregistré une croissance des  ventes. Sur les neuf premiers mois, le bilan est encore positif ( + 26 %). Mais on est  bien loin des croissances rapides de 2017 ( + 68 %) et de 2018 (93 %). Là encore le réajustement des mesures incitatives  d’Etat a joué un rôle déterminant sur la tendance. L’arrivée  en 2020  de nouveaux modèles  devrait permettre la relance sur ces deux marchés déterminants pour l’avenir des VE.