Katsuyuki Tanaka et son fameux bol de dégustation en porcelaine.
Katsuyuki Tanaka et son fameux bol de dégustation en porcelaine.

Au Japon, Katsuyuki Tanaka est  l’un des plus réputés dégustateurs de tous les grands  vins du monde y compris les  vins du Languedoc. Il ne quitte jamais Tokyo sans son petit bol en porcelaine.  Y compris lorsqu’il rejoint Terroirs et Millésime en Languedoc au printemps dernier. Explications sur la “vaisselle en porcelaine” et sur les vins qui vous amènent,direct, au paradis.

Vous êtes connu pour toujours déguster avec votre propre petit  bol en porcelaine. Pourquoi ? C’est une trés longue histoire. Le bol pour déguster c’est une évidence. Si vous allez au Vatican et si vous visitez la chapelle Sixtine, ce que je vous encourage à faire,  à droite en entrant, vous avez  une grande reproduction du dernier repas du Christ. Et on voit très distinctement qu’ils sont en train de boire du vin dans des petits  bols. Et si vous allez dans le musée archéologique de Beyrouth au Liban, ce que je vous  souhaite, de la même façon vous avez une petite sculpture  magnifique et vous voyez tout pareil que le personnage boit du vin avec un bol.

Est-ce que la forme du bol permet de mieux déguster le vin ? Regardez bien la forme d’un verre à dégustation actuel. Cela ressemble à la silhouette d’une femme enceinte, donc encore en gestation. A l’inverse, le bol est totalement ouvert.

Depuis six  jours  que vous  visitez le Languedoc, qu’avez-vous trouvé au fond de votre  bol ?Quand je vois un environnement pareil des paysages comme ceux que nous avons découvert et des gens de cette qualité, cela veut dire que je suis obligé de tomber amoureux du Languedoc.

Est-ce cela veut dire que le Languedoc est devenu, dans le monde,  votre destination préférée ? C’est une question à laquelle je ne peux pas répondre.  J’aime  découvrir tous les  vins. Le  mois dernier j’étais dans la région de Bordeaux et puis dans la Loire. Et deux mois avant j’étais en Allemagne. Moi j’aime découvrir tous ce qui est bon. Tous les bons vins.

Un bon vin pour vous c’est quoi ? Il est très important de distinguer un grand vin et un bon vin. En fait dans le monde il y a trois catégories, trois niveaux. Il y a les grands  vins, il y a les bons vins et puis les  autres vins. Et précisément le Languedoc   procède ces trois niveaux  il propose des grands vins, des  bons vins et puis des vins. Mais  dans la perception  que les  gens ont du Languedoc, y compris d’ailleurs les français, c’est que le Languedoc est juste capable de produire du vin, juste du vin  bon marché vendu dans les supermarchés. C’est encore aujourd’hui cette idée qui existe.

Cette perception-là  est-elle  fausse ? Il n’y a rien de mal à boire du vin mais à l’évidence, les bons  vins sont capables d’améliorer la qualité de la vie, l’art de vivre.  Et le grand vin va nous amener au paradis direct.

Le Languedoc est devenu la première région française de production de vins rosés. Production en voie de premiumisation.
Le Languedoc est devenu la première région française de production de vins rosés. Production en voie de premiumisation. Les producteurs en ont  fait la démonstration lors de l’opération Terroirs et Millésime de 2019. Photo topsud news.

Pendant cette semaine en Languedoc, êtes-vous allés souvent direct au paradis ? Oui parce que le Languedoc est en train de créer le niveau des crus. Et beaucoup de ces crus sont capables de m’amener direct au paradis. Et ceci à des prix  raisonnables. Et  aujourd’hui en France, c’est le Languedoc qui est le seul à proposer des grands  crus, des grands vins à des prix disons raisonnables.  C’est le ticket pour le paradis pour tout le monde. Pour consommer des grands vins de Bourgogne et de Bordeaux, il faut être très riche. Ici en Languedoc tous les citoyens ont les moyens de s’acheter un ticket pour le paradis.

Que ramenez vous de ce voyage  en Languedoc ? Je ramène pas mal de vins. Et je vais animer des séminaires de dégustation avec ces vins et écrire pas mal d’articles sur ces  bouteilles. Les séminaires de dégustation permettent d’apporter les preuves de cette qualité. C’est par l’expérience de la dégustation qu’on peut faire la démonstration de la qualité d’un vin.

Pouvez-vous pour nous  ouvrir votre valise à grands vins du Languedoc ?C’est quelque chose que je ne peux pas faire. Non vraiment.  (Il rit mais il n’ouvrira pas la valise).

 Katsuyuki Tanaka, expert japonais des vins du monde entier a découvert le potentiel des vins blancs. Et, spécifiquement les vins blancs du massif de la Clape. photo TopSud News.
Katsuyuki Tanaka, expert japonais des vins du monde entier a découvert le potentiel des vins blancs. Et, spécifiquement les vins blancs du massif de la Clape. photo TopSud News.

Avez-vous découvert quelque chose d’important ? Je suis marqué par la qualité et le potentiel des vins blancs en Languedoc.  Pour moi  par exemple les vins blancs du massif de la Clape ont un potentiel bien supérieur à leurs vins rouges.  C’est sans doute grâce à la présence de terres de la période du crétacé. De la même façon je préfère les Corbières blancs aux Corbières rouges. J’ai aussi découvert une très belle minéralité avec les  vins de la région de Sommières. Et une partie de Sommières est aussi du crétacé. Alors tout cela se tient.

Traduction assurée par Clare HART.