.Depuis le 1er août, la société montpelliéraine Biomotors est la seule entreprise à être  homologuée pour faire rouler les véhicules au bioéthanol jusqu’à 14 chevaux. La procédure initiée en décembre 2017 par le ministère des transports s’est déroulée en plusieurs étapes de tests puis de validation. En un premier temps, l’homologation a été accordée pour les véhicules à injection directe dont la puissance fiscale est inférieure à 7 cv. Dans un deuxième temps, l’homologation a été accordée le 31 juillet pour les véhicules dont la puissance fiscale est comprise entre 7 et 14 cv.

1 100 stations

« Ainsi nous pouvons équiper à peu prés tous les véhicules du marché. C’est une avancée considérable pour notre société et surtout pour les usagers qui vont pouvoir se déplacer à moindre coût et dans d’excellentes conditions environnementales. Incontestablement le bioéthanol s’impose comme la solution de l’avenir des véhicules » explique Alexis Landrieu, le pdg fondateur de Biomotors installée à Vendargues prés de Montpellier (Hérault). Selon son analyse du marché, environ 10 millions de véhicules peuvent être équipés d’un boitier pour rouler à 70 centimes du litre de carburant E85, disponible dans 1 100 stations métropolitaines alors que le SP98 flirte durablement avec la barre d’1,50 euros. A priori la consommation est supérieure, d’environ 15%.  Mais le bénéfice dans la poche, à la longue, est fort intéressant.  Et, à  priori, le E85 apporterait un supplément de puissance. Ledit boitier a été testé pendant des mois par les organismes officiels français.  Ils ont accordé la sainte bénédiction  qui permet de bénéficier d’une garantie après installation. D’où l’euphorie commerciale  chez Biomotors à Vendargues.

Les grosses cylindrées gourmandes

« En décembre on livrait à peu vingt kits par mois. Aujourd’hui cela n’a plus rien à voir. C’est cinquante kits par jour et la courbe est encore en progression » poursuit le jeune PDG passionné de mécanique et de biocarburant. « Surtout, depuis que nous sommes homologués, les garagistes indépendants et les grands réseaux  viennent frapper à notre porte. Vous avons à ce jour plus de deux cents installateurs formés et agréés. Demain ce sera beaucoup plus » ajoute Alexis Landrieu qui vise prioritairement les grosses cylindrées gourmandes en carburant  et qui peuvent connaître une  seconde jeunesse sans ruiner le conducteur à chaque long périple. Et pour la ressource elle-même, à priori elle est au rendez-vous. Il suffit de planter des betteraves et de les récolter. Puis de les raffiner dans une demi-douzaine de centres français dédiés. Ainsi la France est-elle aujourd’hui en Europe le principal pays producteur de carburant E85.

Le petit boitier magique. 

Le boitier Biomotors est homologué jusqu'à 14cv fiscaux.
Le boitier Biomotors est homologué jusqu’à 14cv fiscaux pour les moteurs à essence.

Le boitier n’est pas plus grand qu’une boite de cigarillos, pour ceux qui se souviennent du temps où ils « clopaient ».  Il a été conçu par les ingénieurs de Biomotors sous la conduite d’Alexis Landrieu.  Lui-même a passé des années à tester sur ses propres voitures tous les kits disponibles qui existent sur terre. Du plus farfelu au plus rigoureux, du bricolage brésilien aux inventions suédoises avant de lancer son propre produit. Cette expertise lui a permis de déposer un brevet en 1995 pour les moteurs à injection directe. Depuis, le boitier  est fabriqué à Montpellier chez un sous-traitant. Le boitier désormais homologué permet de recalculer la pression nécessaire car la densité entre le SP98 et le E85 n’est pas la même. Moyennant quoi le moteur tourne normalement. Foi de possesseurs de Porsche ou de petits bolides survitaminés.

  • A partir de 900 € pour une petite cylindrée. www.biomotors.fr