aurélie vaquier 38 ans, disparue depuis le 28 janvier de son domicile de Bédarieux (c)
Aurélie Vaquier de B a été retrouvée à son domicile de Bédarieux, dissimulée sous le dalle en béton fraichement coulée. Elle avait disparu le 28 janvier dernier

 

Après plus de deux mois d’angoisse autour du sort d’Aurélie Vaquier, son corps est retrouvé. A  son domicile. A Bédarieux. 

L’inquiétude  de la famille d’Aurélie et de ses proches s’est transformée en une déferlante de chagrin. Ce mercredi matin lors d’une perquisition conduite au local-appartement qu’elle occupait avec son compagnon, son corps a été retrouvé  sous une dalle de béton. En fin de journée, Raphaël Balland procureur de la république de Béziers laissait entendre  que ce corps retrouvé à Bédarieux était selon toute  vraisemblance  celui de la jeune femme de 38 ans, disparue sans donner de nouvelles depuis au moins le 28 janvier dernier.  

Tatouages comme identifiant

Cette première identification a été rendue possible grâce aux tatouages que la jeune  femme portait :  hommage à sa maman, Véro pour Véronique, décédée  voici une quinzaine d’années et sur son avant-bras, celui d’un de ses anciens  chats.  Pour mettre à jour le cadavre, les techniciens de l’institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (ICRGN) ont utilisé un géo-radar pour ausculer la structure du sous-sol et des  chiens dressés à la découverte des corps en décomposition. A   la suite de cette découverte, le chef d’enquête de la section de recherche de Montpellier a signifié  son  placement en garde-à-vue au compagnon de la jeune  femme qui se trouvait sur place. Et qui vivait dans ce local à proximité du cadavre depuis deux mois.  

Samire nie être le meurtrier

Mercredi soir, les premières auditions n’avaient rien donné de constructif pour faire progresser l’enquête. Samire, L, le compagnon a nié  devant les enquêteurs, être le meurtrier d’Aurélie et avoir caché son corps sans  vie sous une nouvelle dalle de béton. Samire estime qu’un  homme  est  venu de l’extérieur pendant son absence.  Cet  inconnu l’aurait tuée puis enterrer  sous une pellicule de béton qu’il aurait lui-même coulé. Mais l’amoureux d’Aurélie a été, semble—il incapable  d’étayer cette piste afin qu’elle puisse représenter une véritable alternative à sa mise en cause. Samire sera présenté au parquet ce vendredi matin, pour meurtre, voire meurtre  aggravé.