De Chamonix à Canton dans le prolongement d’un prologue parti de Lyon, le  Sun Trip, le «Vendée-Globe de la route de la Soie » s’est élancé le mardi 19 juin. Il s’agit d’une épopée mécanique et humaine de plus de 12 000 kilomètres. Les  plus véloces, sur leurs engins électriques et solaires  pourraient plier l’affaire en cinquante jours de course sans relâche ni journée de repos. Mais ces  champions déjà rodés à la longue endurance à vélo sont peu nombreux sur le circuit, $ tout juste une demi-douzaine sont capables de tenir la cadence infernale de plus de 300 kilomètres par jour.

Certes, le pédalage est assisté pendant toute la journée grâce au rechargement permanent de la batterie via le ou les panneaux solaires. Mais c’est tout de même une dépense musculaire importante et un temps  très important passé sur la machine.

Itinéraire libre et autonomie

Le Sun Trip pendant le prologue en Savoie sur la route solaire prés de Chambéry.
Le Sun Trip pendant le prologue en Savoie sur la route solaire prés de Chambéry.

Les coureurs sont en autonomie. C’est-à-dire qu’ils partent avec de quoi dormir et casser la croûte sur la route de la soie. « L’assistance est interdite. Pas de voiture suiveuse et surtout pas de rechargement de la batterie autre que l’énergie solaire. D’ailleurs les batteries sont scellées.   Dès le premier jour, les concurrents ont basculé en Suisse ou en Italie après un prologue parfaitement négocié. Tous ont franchi dans de bonnes conditions plusieurs cols dont certains à plus  de deux milles mètres » raconte Florian Bailly l’organisateur de la plus grande course à  vélo du monde. Le prologue, de Lyon à Chamonix, via le charme absolu des étapes savoyardes (Le Bourget, Aix-Les-Bains) puis de Haute Savoie a permis de jauger de l’intérêt que peut porter le grand public sur cette course d’amateurs, même si la notoriété  reste encore limité. La caravane a été très applaudie sur les routes du Rhône, de Savoie et de Haute Savoie. Et au  rassemblement on a ressenti à la fois de la curiosité et de l’enthousiasme de la part du grand public» explique Florian Bailly l’organisateur de ce  Sun Trip 2018.  A partir de Chamonix l’itinéraire est libre et les  choix de routage vont peser dans le résultat de la course. A suivre pendant tout l’été, jusqu’au 15 août pour les plus rapides.