Microlino, l'une des révélations du GIMS 2018. Une puce électrique dans la ville. photo topsudnews
Microlino, l'une des révélations du GIMS 2018. Une puce électrique dans la ville. photo topsudnews

  Une Pininfarina à 2000 cv ou  la nouvelle Renault Clio 5 : c’est la  grande diversité de ce   printemps de l’auto avant l’heure au salon   auto de Genève (GIMS). Le rendez-vous annuel et international présente un panorama très  complet  de l’offre automobile avec  plus de 150 nouveautés sur un millier de voitures exposées.  C’est aussi le meilleur endroit pour comparer  et saisir les tendances du marché. Même si différents constructeurs sont absents (Volvo, Ford, Opel …)

Le  89 eme salon international de l’ Auto de Genève  (dites GIMS)  devrait logiquement tourner à un affrontement franco-français entre Renault et PSA. La « régie » va dévoiler au grand public la version 5 de sa Clio best-seller absolu. Et Peugeot propose sa  version 2 de la 208  avec, notamment, une  motorisation 100 % électrique pour ceux qui veulent fuir l’univers enfumé mais tout de même persistant des moteurs thermiques.  En concession la 208 sera donc déclinable en trois motorisations au choix : essence, diesel et électrique en espérant que la facturation de la e-208  ne soit pas un assommoir. La 208 électrique sera livrée avec des services numériques dédiés et, subtile originalité, elle est équipée d’une pompe à chaleur pour éviter de puiser  dans la batterie pour se chauffer ou se climatiser.

Clio versus 208

Outre ces deux nouvelles « machines de  guerre économique » dans le segment « citadines à tout faire », le salon promet cette année  plus de 150 nouveautés à découvrir à partir du 7 mars au Palexpo de Genève (Suisse). Et parmi ces «jamais vues » on note naturellement un fort contingent de véhicules hybrides ou électriques. La préoccupation environnementale reste l’affichage du moment pour tous les dirigeants des firmes automobiles.  Même si, bien naturellement, le business (vente et entretien) se fait encore massivement autour des moteurs thermiques chez tous les grands groupes mondiaux, exception faite de Toyota précurseur qui vient de bannir les blocs diesel de sa gamme.

Pininfarina : la fusée Battista

A l’évidence, dès le premier jour on devrait  se bousculer pour entrevoir l’OVNI  de ce salon. C’est la Battista de Pininfarina, un hypercar devenu réalité tiré en série limitée à 150 exemplaires dans le monde. C’est la première voiture réalisée à 100 %  par l’illustre carrossier  italien qui devient ainsi constructeur à part entière. Cette fusée automobile promet une puissance de pratiquement 2000 Chevaux (bien lire 2000 cv)  avec un 0 à 100  en moins de 2 secondes soit une démarrage encore plus brutal qu’avec une Tesla. Le bolide absolu, qui promet de dépasser les 300 kilomètre-heure sera en prévente au salon auto de Genève pour une livraison dans le quatrième trimestre 2019, moyennant un chèque de plus de 2 millions d’euros. Pour mieux embrasser encore la problématique de la nouvelle mobilité, le salon auto de Genève promet  la présentation de nouveaux engins de déplacement personnel, notamment ceux qui sont désormais proposés par les constructeurs auto eux-mêmes pour rendre plus fluide et pertinente la problématique du dernier kilomètre, notamment en centre-ville.  Après avoir garé sa Battista dans un espace sécurisé !

Le GIMS pratique. Du jeudi 7  au dimanche 17 mars. Salon auto de Genève (GIMS).Palexpo Genève.

Les horaires : Lundi-vendredi 10.00/20.00

Samedi-dimanche : 9.00/19.00.

Ouverture du hall 7  une demi-heure plus tôt à partir du 12 mars.

Tarif : adultes 16 CHF. Enfants 1  retraités : 9 CHF.

Se rendre au salon auto de Genève :  de très nombreux parkings sont mis en place  dans le secteur de Palexpo et reliés par navettes autocar. Payants pour la plupart (25 CHF  par voiture et par jour). Mais pour éviter les encombrements  routiers dans le secteur, mieux vaut sans doute miser sur les bus ou le train.

La  gare centrale de Genève-Cornavin est à dix minutes de voie ferrée de la station Aéroport. Plus 10  minutes de marche pour parvenir à l’entrée du salon auto de Genève.

Depuis la France :  réduction de 50 %  sur les  voyages TER  intéressants la Région Rhône-Alpes.  Avec un pack spécifique.

https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes/loisirs/evenements/salon-auto-geneve.

Par BUS. La société locale de transports TPG met en places des offres combinées avantageuses  « entrée  +  aller-retour ».  Palexpo est desservi par les lignes 5, 10, 15, 23, 28.

ASTUCE : La ligne DE BUS TPG numéro 66 dessert le Palexpo depuis Thoiry (Ain) et Ferney-Voltaire (station mairie). En 10 minutes.